:: Salt Lake City :: Banlieue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Parc municipal] Des histoires à raconter

avatar
Messages : 3
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Mar - 0:09

Une légère bise fraîche venait remuer les branches des arbres du parc en cet après-midi. Si la météo était clémente, il n'en restait pas moins que les températures n'étaient pas très élevées et rares étaient les courageux qui avaient fait le choix de sortir pour profiter de l'extérieur. Chloé faisait partie de cette élite et était sortie braver la fraîcheur, non sans s'être munie au préalable d'une confortable écharpe. Assise sur un banc, celle-ci bouquinait tranquillement, un sourire radieux sur le visage même si ses traits tirés témoignaient également d'une forte concentration. Le livre qu'elle tenait entre les mains, couvert du film plastique caractéristique des ouvrages empruntés à la bibliothèque, paraissait assez ancien.

La petite blondinette s'était lancée dans la quête de découvrir les recueils de contes et fables originaires de son nouveau pays. Si cette activité pouvait paraître évidente étant donné la passion de la miss pour la littérature, la tâche n'en était pas moins ardue : si avec le temps Chloé maîtrisait presque parfaitement l'Anglais, ces contes étaient souvent écrits dans un langage soutenu, utilisant un vocabulaire désuet et des mots auxquels on n'avait plus recours des siècles plus tard, ce qui rendait le déchiffrage parfois un peu compliqué. Mais le plaisir qu'elle avait à découvrir ces histoires en valait toujours la peine, abreuvant son imagination de toujours plus de romances pour agrémenter ses rêves de scène.

Au bout d'un moment, la jeune femme leva le nez de son bouquin, un sourcil arqué. Elle se recula pour s'adosser au banc et écarta les bras dans un grand geste désespéré très largement exagéré avant de lâcher avec une voix théâtrale.

-Mais enfin, quel martyr.
Quelle est donc la signification de ce mot, « s'ébaudir » ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Mar - 22:36
Le lycée de la banlieue, non loin du parc municipale, laissait les élèves sortir de temps en temps de l’enceinte lors des heures de creux. Et Heureusement d’ailleurs, même si Rina faisait parfois preuve d’une bonne patience et profitait de ces heures pour étudier, il lui arrivait tout de même de prendre l’air à l’extérieur pour ne pas faire éclater son cerveau en mille morceaux. Une seconde pause dans la journée faisait toujours le plus grand bien.
Ce petit vent frais, mais pas trop, était agréable. S’arrêtant dans un coin du parc, elle ferma un moment les yeux comme pour profiter de ce petit moment silencieux, loin du brouhaha général de la cours du lycée, loin de ce lieu d’étude qui lui semblait lourd parfois.

D’un coup, le silence se brisa par une exclamation de quelqu’un non loin. Rina se tourna directement vers la jeune femme qui avait l’air d’avoir un problème ? Peut-être ? La lycéenne aux yeux bridés et de bonne famille s’approcha de sa future interlocutrice, dont son visage lui disait quelque chose.

- Bonjour, puis-je vous aider ? Vous semblez avoir un souci. Si j’ai bien entendu avec le verbe « s’ébaudir » ?

Même si elle ne paraissait pas très vieille, voire plus jeune que la jeune femme assise sur le banc, elle était certaine dans ses compétences de littérature. Se dirigeant vers une filière qui plus tard, lui permettrait d’écrire des chansons, elle se devait de manipuler plusieurs langues correctement. Rina ne voulait pas se contenter d’écrire des chansons uniquement dans sa propre langue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Mar - 21:29
Lorsque Chloé s'était laissée aller à son exclamation de désarroi, elle ne s'imaginait pas qu'un témoin pourrait assister à la scène. C'était d'ailleurs pour ça que la blondinette s'était permise de parler aussi fort. Forcément, cet appel au secours n'était pas des plus discrets. Il ne fallut qu'une poignée de secondes pour qu'une silhouette maigrichonne vienne à sa rencontre. L'étudiante délaissa momentanément son expression de désespoir pour la remplacer par un mélange de surprise et de curiosité. Elle ne s'attendait pas à ce qu'on vienne à son secours. Son sauveur -qui était en fait une sauveuse- avait l'apparence d'une jeune fille à la chevelure d'un noir de jais. Elle devait être sa cadette de cinq ou six ans et si les origines européennes de Chloé ne se lisaient pas nécessairement sur son visage, celles asiatiques de la nouvelle arrivante ne faisaient aucun doute.

Cette dernière l'interpella d'une petite voix fluette, lui demandant si elle pouvait lui apporter son aide. Pendant un instant, la Française resta coite, ne sachant visiblement trop comment réagir à cette intervention providentielle. Puis son instinct théâtral reprit le dessus. Elle se leva d'un bond de son banc pour sauter dans la direction de Rina, envoyant au passage valser sa lecture à quelques mètres de là. Ses deux mains agrippèrent avec la force du désespoir celles de la lycéenne tandis que ses yeux s'ouvraient grand, son regard azuré plongeant dans celui d'une couleur assez similaire de la jeune fille, une lueur d'espoir toute disproportionnée au fond de celui-ci.

-Vous me sauveriez la vie, ce serait superbe, Si vous pouviez m'aider à trouver le sens de ce verbe !

Sa réaction était sans doute un chouïa exagérée, mais c'était ainsi que fonctionnait Chloé : toujours bourrée d'enthousiasme et, il fallait l'avouer, avec une légère tendance à être une drama queen. Restait à espérer que Rina ne prenne pas peur en voyant l'énergie dont elle faisait preuve et qu'elle pourrait bel et bien la renseigner. Pour ne rien arranger, son accent français à couper au couteau ajoutait un peu d'étrangeté à ses paroles. Sans parler de cette stupide habitude d'utiliser des rimes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Mar - 22:16
Rina sursauta un peu suite au bond bien calé de sa nouvelle interlocutrice, une blonde avec des allures bien théâtrale, avec des tendances comiques clichés bien appuyés. D’ailleurs, ce fameux livre, jeté à cause de ce côté théâtrale s’envola presque assez loin. Les yeux de Rina ne pouvaient pas s’en détacher, presque un peu trop étonnée de la sur-réaction de la jeune fille en détresse de son anglais.
Mais bon, cette attitude ne lui déplaisait pas pour autant. Elle trouvait ça même assez marrant, et étrangement entraînant. Lorsqu’elle lui avait pris les deux mains, comme pour la remercier ou lui demander son aide, Rina s’excita un peu de son côté, l’air enjoué.

- Oh et bien, ma très chère ! Évidemment que je peux vous répondre. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour aider mon prochain.

Elle lâcha tout de même un petit rire entre deux, persuadés que la blonde faisait exprès d’avoir l’air d’un cliché de manga. En plus, elle s’y connaissait légèrement en manga – pas spécialement, parce qu’elle est japonaise – mais plutôt parce que les jeunes filles de son âge étaient parfois à fond sur les fameux shojo du moment au lycée. Ou du moins, ça dépendait un peu de quelle bande elle faisait partie.

- S’ébaudir, ça veut dire, « Mettre dans une joie bruyante et agitée. » , du moins je crois.

Rina n’était pas non plus une pro de la littérature, malgré les nombreux livres qu’elle a déjà lu dans sa courte vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salt Lake City :: Banlieue-
Sauter vers: