:: Administration :: Présentations :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chloé Du Couteau

avatar
Messages : 3
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Fév - 19:44



1
Identité de Votre Personnage

Nom :
Du Couteau

Prénom :
Chloé

Age :
22 ans

Nationalité :
française

Groupe RP:
Humain

Date de naissance :
21 mars

Avatar :
Ito Oogami – Appare ! Tenka Gomen

Situation familiale :

En froid avec ses parents.

Situation professionnelle :

Etudiante en arts dramatiques, bosse au DoMc pour se payer à bouffer. Anime une émission de radio trois fois par semaine.

2
Qui es-tu ?

CARACTÈRE - Ris. Pour ceux qui ne le peuvent plus, souris.

Chloé est une fille qui peut au premier abord sembler proche de la caricature. Elle est animée d'une énergie qui semble ne connaître aucune limite. La jeune fille ne s'arrête jamais, toujours à fond dans tout ce qu'elle entreprend. Personne ne l'a jamais vue ralentir, se reposer ou tout bêtement s'arrêter -en tout cas pas en public. A un point où cela en est assez vite fatigant pour les autres, qui ont souvent du mal à suivre son rythme ou qui la trouvent tout simplement agaçante. La blondinette s'est donnée pour mission de vivre sa vie à fond, maintenant qu'elle en a la possibilité après des années d'ennui et de torpeur. Alors elle le fait. Toujours partante pour tout, elle est du genre à dire systématiquement « oui » à ce qu'on lui propose.

Avec un enthousiasme pareil vient forcément une bonne humeur à toute épreuve. Chloé passe son temps à rigoler pour un oui ou pour un non, et un joyeux sourire est toujours accroché à la commissure de ses lèvres. Cet entrain communicatif est sans aucun doute l'aspect le plus percutant de sa personnalité. Mais limiter la personnalité de la Française à ça serait une erreur et derrière cette attitude un peu clichée de blonde écervelée se cache un profil un peu plus subtil que cela. Si l'on ne s'étendra pas sur le fait que cette joie apparente n'est qu'un apparat qu'elle s'impose pour ne pas tomber dans la réaction inverse, Chloé est également capable d'un peu plus de profondeur, d'un peu plus de corps. Elle peut se montrer adepte de plaisanteries et adore taquiner les autres, faisant preuve d'un humour aussi rare qu'il est mordant.

Si elle est très avenante de nature, Chloé ne se liera pas facilement pour autant, faisant preuve d'une extrême prudence quant au choix de ses relations, probablement à cause du fait que la seule qu'elle ait véritablement eue jusqu'à présent était celle extrêmement fusionnelle avec sa sœur. Ainsi, ne vous imaginez pas que sous prétexte qu'elle vous aura souri que vous êtes les meilleures amies du monde. En revanche, si vous parvenez à passer l'armure que l'étudiante s'est forgée au fil des années et à gagner son affection, le jeu en vaut la chandelle. Chloé est du genre « amie en or ». D'une loyauté indéfectible, elle sera toujours prête à aider son prochain et à prendre soin de lui, et jamais il ne lui traverserait l'esprit ne serait-ce même que l'idée de trahir ou décevoir l'un des siens. Peut-être même un peu trop. Il n'est pas rare qu'on la taxe de codépendance, et de manière générale elle fera passer son bien-être après celui de ceux qui lui sont chers. Elle s'est d'ailleurs donné pour mot d'ordre de ne jamais se plaindre, ce qui va bien évidemment de paire avec le reste de son caractère.

Dernier aspect de sa personnalité, et non le moindre, Chloé est une véritable aficionada de contes et histoires en tout genre. Son rêve est de devenir comédienne et elle se produit déjà dans une troupe de théâtre amateur. Elle a souvent la tête ailleurs, laissant son imagination voguer au gré des aventures qu'elle a lues et de la vie palpitante de ses personnages favoris. Cette passion a deux effets principaux sur son comportement ; d'une part, la jeune fille a une fâcheuse tendance à théâtraliser jusqu'à l'événement le plus anodin de sa vie de tous les jours, ce qui peut s'avérer rigolo au début mais devient très vite lassant lorsqu'on parle de servir des frites à un client pénible. Le deuxième aspect qui en découle est qu'il lui arrive (très) régulièrement de se mettre à parler comme si elle lisait une poésie, ou une fable : avec des rimes, des vers et l'intonation qui va bien. Au final, c'est un peu comme si la blondinette se croyait en permanence en pleine représentation. Une vie de scène...
PHYSIQUE -
Du haut de sa vingtaine d'années bien tassée, Chloé a une anatomie relativement agréable à l’œil. Si on s'en tenait strictement à des attributs physiques, la jeune fille n'aurait cependant pas grand chose qui sort de l'ordinaire : une taille tout à fait moyenne, une morphologie ni trop fine, ni particulièrement large. Seule sa chevelure d'un blond très pâle, tirant presque sur le blanc, offre un semblant d'originalité à cette apparence autrement somme toute banale. Si l'étudiante possède malgré tout un charisme indéniable, c'est uniquement grâce à l'énergie débordante, à ce souffle de vie qui l'anime et qui émane d'elle à tout instant. Chloé rayonne en permanence et a une faculté assez singulière de contaminer son entourage de cette énergie.

De grand yeux bleus emplis d'émotions en dessous desquels trônent deux tatouages symétriques représentant chacun une paire de triangles pointe vers le bas, dont nous tairons la signification par respect pour la période émo de notre gamine. Un petit nez fin et une bouche sur laquelle trône pratiquement toujours un sourire joyeux -quand il n'est pas légèrement moqueur- viennent compléter un visage relativement juvénile pour une jeune femme de son âge, encadré par des bouclettes d'un jaune de Naples allant et volant avec ce même dynamisme qui la caractérise tant.

De manière générale, Chloé a une posture plutôt droite. Pas « militaire » ou « autoritaire » droite, mais plutôt « regardez-moi » ou « va toujours de l'avant » droite. Elle n'est pas du genre à voûter les épaules ou à s'avachir. Au contraire, on pourrait croire qu'elle met un point d'honneur à ce que son petit corps prenne le plus de place possible. Dans le même ordre d'idée, et toujours dans cette drôle de marotte de constamment chercher à se donner un air dramatique, la petite blonde passe son temps avec les bras en l'air, s'agitant pour un rien dans de grands gestes presque comiques tant ils sont exagérés.
HISTOIRE -
Tout commença il y a deux décennies
Lorsque loin, de l'autre côté de l'océan
Un beau matin, à l'aurore du printemps
La première fille des Du Couteau naquit

Chloé est née au sein d'une richissime famille française. Elle n'a jamais trop su comment ses parents gagnaient autant d'argent, ni même quel était vraiment leur métier. Quelque chose en rapport avec la bourse, ou la banque. Ou les deux. Elle n'y portait que peu d'intérêt. Toujours était-il que les DuCouteau n'ont jamais vraiment été dans le besoin, au contraire. Ils avaient un rythme de vie digne des plus grandes familles nobles de la grande époque. Mais également les mêmes coutumes. A la maison, c'est le personnel qui s'occupe de tout. Domestiques, cuisinier, chauffeur... Tutrice, aussi. Car l'inconvénient lorsque l'on fait un métier aussi prenant, c'est qu'on a peu de temps pour s'occuper de sa progéniture. Alors il faut bien que quelqu'un le fasse pour vous. Ainsi, Chloé grandit dans un environnement aseptisé, dépourvu de chaleur familiale. Dépourvu de toute présence familiale, en fait.

L'histoire de la gamine riche
Aux parents aux abonnés absents
Caricature, me diras-tu, pastiche
Et je ne pourrai dire que tu mens

Bien sûr, rapidement arriva l'école. Mais en dehors des cours, le maître-mot de la vie de notre petite tête blonde était « solitude ». Alors il fallait bien chercher à s'occuper. L'avantage de vivre dans un manoir, c'est qu'on y trouve souvent une bibliothèque. Celui des Du Couteau ne faisait pas exception à la règle, et c'est dans les livres que Chloé apprit à s'évader. Tout y passait : mythes, légendes, fables... Elle dévora des centaines et des centaines d'histoires avec le même appétit pendant des années, développant ainsi une imagination débordante ainsi qu'une passion ardente pour les contes. La jeune fille passait le plus clair de son temps avachie au milieu des rangées d'ouvrages, et commença rapidement à imaginer ses propres histoires lorsque celles de ses antiques poètes favoris ne lui suffirent plus. Ce n'étaient que des bribes de récits inventés par une enfant, mais qui témoignaient d'un engouement inégalé.

Elle a dix ans lorsque la nouvelle tombe
Cette nouvelle responsabilité qui soudain lui incombe
S'ensuit la joie, le doute, la peur
Fini la solitude, elle va être grande sœur

L'information avait de quoi surprendre. Quand on connaissait avec quelle implication ils s'étaient occupés de leur fille aînée, on pouvait décemment se demander dans quel monde les Du Couteau pouvaient avoir ne serait-ce qu'envisagé d'avoir un deuxième enfant. Certains prétendirent que monsieur voulait un fils, d'autres que c'était une simple conséquence du fait qu'en bons cul-bénis, la contraception était prohibée par chez eux -ce qui en aurait dit long sur la fréquence de leurs rapports. En attendant, les faits étaient là : Chloé allait avoir une petite sœur. Si la perspective d'avoir quelqu'un avec qui passer ses journées et partager ses loisirs avait quelque chose de réconfortant, elle était cependant lucide sur la manière dont la suite allait se dérouler. Ses parents n'auraient pas plus de temps à consacrer à leur enfant qu'ils n'en avaient eu pour elle et une fois que madame aurait repris le travail, ce serait à elle que reviendrait ce fardeau.

Cette strophe est gratuite
N'apportait rien à cette histoire ridicule
Me permettant de meubler sans scrupule
Trop courte étant la suite

Alors elle s'en chargea, s'affairant corps et âme pour que sa cadette ne souffre pas de l'absence de leurs géniteurs comme elle en avait souffert. Des années durant, Chloé prit soin d'elle sans jamais rechigner à la tâche. Elles passaient le plus clair de leur temps toutes les deux, et l'aînée des Du Couteau lui raconta avec plaisir les histoires qui avaient bercé sa propre enfance, redécouvrant ces contes sous un autre angle, celui du conteur. La seule période de leurs courtes vies où les parents Du Couteau leur prêtèrent un semblant d'attention fut lorsque les premiers syndromes firent leur apparition. Le diagnostique tomba, aussi rapide que brutal : sa petite sœur était atteinte d'une maladie orpheline. Elle fut vite alitée, puis trimbalée d'hôpital en hôpital, et ce pendant des mois. Chloé passait la majorité de son temps libre à son chevet, la divertissant autant que faire se pouvait en lui racontant des histoires, voyant avec impuissance le mal la ronger petit à petit. C'est à cette époque qu'elle prit l'habitude de parler bizarrement, intonation et lyrisme devenus réflexe tant elle lisait de fables. Au bout du compte, la maladie emporta finalement sa cadette, la laissant à nouveau fille unique, plus seule que jamais.

Pour donner votre avis, il est un peu tard
Personne ne peut plus décider de sa vie
Elle sera comédienne, deviendra une star
Hollywood, Broadway... Salt Lake City ?

C'est lorsque, quelques temps plus tard, la jeune fille obtint son baccalauréat et que se posa la question des études, qu'un nouveau drame survint. Elle voulait faire des études artistiques, du théâtre, de la comédie. Ses parents s'y opposèrent fermement. Une vie de bohème, disaient-ils -ce qui n'avait clairement pas l'effet escompté sur sa motivation à s'orienter dans cette branche. Le conflit qui éclata alors résulta en une fracture nette et brutale dans la famille. Chloé décida que s'ils avaient été absents toute son enfance, il n'y avait aucune raison pour qu'ils aient un quelconque droit de regard sur ce qu'elle décidait de faire de sa vie. Tout juste majeure, elle vida les comptes épargnes que ses parents avaient pris soin de provisionner pour elle pendant des années et entreprit de mettre le plus de distance possible entre elle et eux. La jeune fille envoya des candidatures à des universités aux quatre coins du globe pour avoir une chance de poursuivre dans la voie qu'elle avait choisie. Elle fut finalement acceptée à l'université de Salt Lake City, fit ses bagages et dit adieu à son pays natal où plus rien ne la retenait de toute façon, pour aller poursuivre son « rêve américain » de l'autre côté de l'océan, repartir de zéro.

Ris
Ce sera ton fardeau, ta croix, ton salut
Pour ceux qui ne le peuvent plus
Souris
(c) Reira de LibreGraph'


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mar - 21:40
Validation de personnage

Les descriptions OK, et l'histoire OK. Fiche très agréable à lire. C'est un perfect o/ Désolé pour avoir mis du temps hein ~ Mais fallait bien que je prenne mon teeeemps pouuuuur je saaaaais pas... Allez j'envoie la suite !


Dès à présent, tu peux vagabonder sur le forum et commencer des RPs. Si jamais tu ne sais pas avec qui et comment RP, tu peux aller dans cette section, faire une demande de RP.
Si jamais tu veux paraître bien organisé, il y a la section des listing de RP et de relation, qui te permettra de tout bien rangé comme tu le veux.

Et bien sûr, tu auras probablement des questions au cours de cette aventure RP, alors je t'invite fortement à les poser dans la FAQ du forum. N'hésite pas, nous répondrons aussi vite que possible. Amuse-toi bien parmi nous ! C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: