:: Salt Lake City :: Quartier Commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Appartement de Glenn] Surveillance Rapprochée [Terminé]

avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 2:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
Studio de Glenn:
 

Un regret ? Grave. Un énorme même, ne pas lui être tombé dessus avant ! Si j'en juge par les coups portés à travers les murs, ils ne doivent pas être bien épais et on a du bien casser les balls des voisins. Après j’espère pour eux qu'ils vont pas trop prendre la conf et venir taper directement à la porte, maintenant qu'on a fini j'aurais aucun mal à leur apprendre qu'il faut pas me déranger quand je profite d'un tel cru.
Il m'avait fait cracher mes poumons le salopard et je ne serais pas capable d'affirmé que c'est à cause de mon amputation. Normalement j'étais sensé m'en être remis, mais je sens toujours mes limites se dresser lors d'effort aussi... intense.
Et quoi de mieux quand vous êtes à bout de souffle, qu'une bonne petit bouffé de nicotine ? A peu près n'importe quoi je dirais. C'est juste un réflexe. Adossé contre le lit, je saisie mon pantalon qui git a quelque centimètre de là pour en extraire paquet et briquet.

- Ca te dérange pas si je fume hein ?

A vrai dire, je pose la question plus par politesse que par réel interrogation. Si ça le dérange vraiment au pire j'irai me poser à sa fenêtre, mais j'ai vraiment besoin de ma clope là.
Tandis que ma main droite est occupé à maintenir ce petit tube de bonheur à mes lèvres, la seconde elle se ballade tranquillement le corps de mon amant du soir explorant tranquillement toute les reliefs qu'il m'offre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 4:03
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Lorsque Glenn ressenti le contrecoup de l'effort, il se laissait respirer sur le lit. Sur le ventre, il croisa les bras avant de reposer sa tête dessus, soufflant doucement et l'esprit totalement dans les nuages tandis qu'il sentait les doigts de Matthew le parcourir. La fumée ne le dérangeait pas. Pour le coup il s'en contrefichait carrément en fait. Alors il s'était contenté d'acquiescer rapidement tout en fermant les yeux un instant. Avant de les rouvrir pour observer autour de lui, immobile et silencieux jusqu'à ce que son regard s'arrête sur le châtain. Le jeune homme était toujours comateux mais il se remémorait les événements. C'était la première fois que les deux militaires avait franchi cette limite. Seulement, lorsque notre métis se surpris à y repenser, il écarta bien vite ces réflexions inutiles. Et quand sa respiration redevint normale, il fut légèrement étonné d'entendre de la pluie dehors alors qu'il redressait la tête, le tintement des pendentifs au bout de ses chaînes résonnant harmonieusement avec le mouvement tandis qu’il écartait quelque peu un de ses bras pour regarder sa main, penseur : de l'eau s'était-il dit. Mais il la refermait bien vite avant de reposer son crâne à nouveau. Étrangement… Ce son le retirait légèrement de cette ambiance reposante puisqu'il songeait au complexe scientifique. Cette période qui l’avait changé comme… Ça. Il n'était pas humain. Il ne l’était plus. Juste. De l'eau. D'une certaine façon… Il se demandait ce que l’Orein en pensait en l'observant. Si Glenn n'avait pas eu ce fil… Sa vie aurait-elle été différente ? Serait-il mort ? Hélas, il était trop tard pour se poser ce genre de questions.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- C'est pas dangereux pour toi de fumer ?

Finissait par sortir l’ex militaire après un long silence.


Il ignorait lui-même pourquoi ce soudain intérêt pour le membre des forces spéciales mais… Il s’était laissé porter par la situation. Il n'avait pas grand chose à gagner de toute façon. Ce n'était pas par auto satisfaction. Notre protagoniste se rendait d'ailleurs compte qu'il ne connaissait pas vraiment Matthew. Il ne lui avait jamais vraiment demandé des informations sur sa personne jusqu'à maintenant. Mais il avait pu constater les toussotements soudain de son acolyte. S'il était malade, sûr que la nicotine n'allait pas aider et il était vrai que Glenn se voyait mal faire le quelconque reproche mais il était plus ou moins curieux au final.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 15:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
Saleté toux. Je déteste me sentir aussi faible face à la clope. J'avais déjà du drastiquement contrôler ma consommation depuis mon sevrage forcé à l’hôpital. A l'époque je carburais à un paquet par jour, depuis si j'arrive en m'en griller six dans la journée sans mourir, c'est un exploit. Ça à d’ailleurs l'air de l'inquiéter un peu et la pitié est bien la dernière chose que je veux lui inspirer.

- Non non t'inquiète, c'est rien de grave.

Petit mensonge, mais j'ai clairement pas envie d'entrer dans les détails, pas maintenant en tout cas. Je lui en parlerais sans doute un jour, quand je serais sur qu'il ne me regardera pas comme un petit animal blessé. Pour l'instant, excepté le medecin qui m'a fait passer mon examen initial (et surement les hauts gradés), personne n'est au courant et je compte bien le garder pour moi encore un bon moment.

- Pas plus que mes années au front ou la chasse aux Skaad en tout cas. Pourquoi ? Ça t'inquiète ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 20:36
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Glenn écoutait la réponse du militaire sans broncher. Ne le perdant toujours pas du regard alors que Matthew toussait en tirant une latte. Rien de grave ? Était-ce vraiment le cas ? Surtout que notre tignasse grise avait pu voir les cicatrices de son amant et se demandait si c'était lié. Difficile à dire... Peut être qu'il ne fumait pas depuis longtemps après tout. Notre protagoniste n’était pas un amateur de tabac de toute façon alors il passait rapidement outre, redevenant même silencieux bien que le châtain lui demandait pourquoi il s'y intéressait. Pourquoi donc ? Le jeune métis s’inquiétait-il pour l’Orein ? En soi…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Non. Pas vraiment.

Répondait-il en hochant calmement de la tête, le silence revenant tandis que la lune éclairait faiblement la pièce malgré l’averse.


Il avait quand même pu observer les capacités de son comparse en situation de combat et ce n'était clairement pas un amateur. Matthew savait parfaitement se battre donc… Naturellement il ne se faisait pas trop de soucis pour lui malgré ces blessures. Mais un point qui lui trottait à l'esprit restait flou.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Juste… Pourquoi avoir rejoint les Oreins ? Pour flanquer une rossée aux Skaads ?

Ajoutait l'homme du passé en se redressant.


En pondérant la chose, on pourrait facilement se dire que son interlocuteur avait sûrement une certaine nostalgie du front. Seulement, Glenn voulait curieusement savoir s'il s'agissait bel et bien de cette raison. Il avait quand même eu le choix. Le choix d'entrer ou non dans cette organisation. Lui. On lui avait forcé la main. Il avait suffi d'un homme pour le changer ainsi contre son gré. De même que ces créatures n'existaient pas à son époque… Juste les Kram. Qui le recherchaient. Enfin, il doutait qu'ils soient toujours à sa recherche aujourd'hui. Tout renseignement sur lui avait été effacé à cette époque alors que les Oreins gardaient précieusement ses informations personnelles. Il était vrai que personne ne lui faisait confiance là-bas mais… Il lui semblait que la majorité de ses camarades ignoraient sa véritable histoire. Visiblement, on leur avait seulement dit qu'il était un soldat. Un soldat d’une autre époque. Pour plus de détails, il fallait demander à notre jeune aux yeux bleus ou à ses supérieurs bien qu'on ai déconseillé à notre héro d'en parler. Mais bon. En vérité, Glenn pensait n’avoir aucun intérêt particulier. Être un homme du passé n'apporterait rien de plus. Néanmoins, il abrégeait ses réflexions, attendant la réponse de Matthew.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 21:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
Pourquoi j'ai rejoins les Oreins ? Ha ha. C'est bien la première fois que quelqu'un en à quelque chose à faire de mes raisons. Étrange que cela vienne d'un gars dont je ne sais pourtant rien. J'imagine que passer une nuit avec quelqu'un ça rend curieux.

- Ha ha. J'aimerais pouvoirs te dire que c'est par patriotisme, pour défendre mon pays contre ces attentas de mère nature, mais la vérité... c'est que j'ai ça dans l'sang. J'ai aucune utilité dans la vie civile, j'ai passé des années à apprendre toute les manières de piéger et tuer un être vivant, les techniques de dissimulation, la prise de renseignement et l'art de la guérilla. Sans me vanter, j'étais un sacré bon élément, j'ai des barrettes de médailles qui ferait pâlir certain généraux et pourtant... ben, je sers à que dalle. Alors quand on m'a dit qu'on avait BESOIN de moi, j'ai pas hésiter bien longtemps.

Au final, videur c'est l'un des trucs qui me conviens le mieux. Impossible d'être garde du corps et de devoirs protéger la vie de personne qui me répugne ou de rejoindre l'une des organisation de mercenaire. C'est peut être hypocrite pour moi de dire ça, mais buter des gens, ça ce fait pas pour du fric, mais pour un idéale.

- M'enfin je digresse. T'as un truc a bouffer ? J'ai la dalle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 23:01
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Et… verdict. Son amant se trouvait être un ex militaire tout comme lui. Et il avait été incapable de se trouver une place dans un monde où le meurtre n'avait pas sa place. Lui qui avait été habitué à cette atmosphère. Il devait s'adapter à la vie civile. Chose que notre homme du passé comprenait parfaitement. Après une vie passée dans le sang et l'horreur de la guerre… Comment s'adapter ? Il fallait se faire violence et “vivre” ou plutôt essayer. Ce qui n'était pas forcément évident. On lui avait tendu une main alors, son compagnon avait fait un choix. Le choix d'avoir une utilité. D'exister.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Je vois...

Souffla le jeune homme en détournant les yeux.


Au fond… Il se demandait si cela avait un rapport avec ses cicatrices sur son torse. Trop curieux ? Sûrement… C'était rare pour lui de s'intéresser à quelqu'un à ce point. Ou plutôt plus qu’Edmund. C'était dur à admettre mais il n’avait jamais connu aussi bien une personne que lui. Rien qu'en fermant les yeux, il était capable de vous dire la couleur de ses yeux, ce qu'il sentait, voir presque ce qu'il pourrait penser. Une sorte de nostalgie émanait de ses souvenirs. Comme une vieille bobine repassant à l'infini sans compter les quelques arrêts sur image où l'on pouvait distinguer son sourire. Il n'avait jamais sourit que devant lui. Même s'il n'avait plus la force de le faire… Un air grave commençait presque à se dessiner sur son visage lorsqu'il fut stoppé par la voix de Matthew.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- aucune idée. Tu peux essayer dans le placard.

Fit-il du tac au tac en regardant le châtain avant de s’allonger correctement sur le matelas, ses yeux rencontrant la fenêtre d'où l'on pouvait voir l'astre lunaire légèrement caché par la pollution.


Il devait rester 2-3 boîtes de conserves, voir des barres nutritionnelles (chimiques) ou des petits beurres au fond s’il avait de la chance alors que le frigo était complètement vide si on omettait certaines boissons. En même temps, Glenn faisait rarement les courses puisqu'il… N’en avait pas besoin. Il avait oublié que l’Orein ignorait tout de son état alors il risquait sûrement d'être surpris par ses réserves à la limite des rations de survie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Fév - 9:36
Essaye dans les placards ? C'est bien chez lui non ? J'aurais sûrement pensé qu'il m'avait répondu de manière ironique si les dis placard n'était pas si... vide ? On dirais ceux d'un étudiant en fin de mois. Il a temps de problème de fric que ça ?
D'un côté c'est logique, ça reste techniquement un clandestin, mais ça n'en est pas moins triste pour autant.

- Ouai j'ai trouvé... enfin je crois.

C'est pas le grand luxe mais c'est toujours ça de pris. J'attrape deux des barres, réduisant par la même drastiquement les réserves de ma conquête. Ma cigarette finalement terminé je l'envoie valser par la fenêtre sans le moindre remord avant d'enfourner une des barres dans ma bouche. Rapidement engloutie, je viens ensuite m'echouer de nouveau sur Glenn.

- Une petite faim ?

Dis-je en lui tendant ma barre restante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Fév - 15:16
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Il soupirait un moment tandis qu'il entendait le militaire checker les placards. Les gaz d'échappement cachaient le ciel étoilé. Encore un inconvénient de la modernisation avait-il réfléchi avant de tourner les yeux vers Matthew qui semblait avoir trouvé son bonheur… ou… plus ou moins ? Celui-ci se rapprocha d'ailleurs alors qu'il s'installait sur notre protagoniste sans aucune hésitation.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Tu vas mettre des miettes partout.

Sortait Glenn d'un ton neutre.


En vrai il s’en fichait pas mal. Si cela arrivait vraiment il nettoierai plus tard. C'était pas pressé bien que l’Orein avait fini par proposer une barre à l'homme du passé qui souffla discrètement en détaillant la nourriture.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Non, ça va.

Répondit le métis en éloignant ses iris, s'écartant quelques peu pour se relever.


… Il ne ressentait plus la faim. Même en regardant le paquet dans les mains de son comparse, il n'avait rien ressenti. Rien. Aucun appétit. La seule chose qui lui restait. C'était boire. Et ses derniers verres au bar n'avait pas suffi, surtout avec ce qui s'était passé après. Alors il se contenta de se diriger près du frigo pour sortir une bouteille d'eau d’1,5 L, l'une des seules boissons à l'intérieur avant de refermer la porte. Et ensuite ? Bah il se faisait la bouteille entière et la jeta dans la poubelle à côté. Bah quoi ? Fallait bien qu'il se rassasie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Fév - 23:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
Moi en foutre partout ? Mensonge et calomnie ! On a très bien remarqué que l'un comme l'autre, on déteste le gâchis.

- Beuuh, ça va j'peux manger proprement, j'suis pas un animale.

Il ne semble en tout cas pas bien sensible à ma proposition ni même à l'invitation sous-jacente que laissez entendre mes gestes. Pas de deuxième round apparemment ? Dommage, on était pourtant encore en tenus. Qu'importe, j'imagine que ce ne sera pas la dernière fois. Enfin j'espère du moins... Non, aucune raison de penser ça, c'est lui qui m'a embrassé après tout et pour le reste, bien qu'il puisse paraitre timide au premier abord, il sait manier avec grâce et panache ses attributs.
Si je me rappels, notre prochaine mission est dans quelques jours, on verra s'il revient me parler entre temps. Dans le cas contraire, je me ferais à cette idée.
N’empêche, maintenant que la température est retombé on commence à bien se cailler non ? Mes vêtements étant éparpiller non loin de là, il n'est pas hardu de remettre pantalon et tee-shirt  en place. Glenn, lui ne semble pas s'en préoccuper, toujours nus, uniquement armée d'une bouteille qu'il termine au moment ou je me retourne vers lui. Avec un léger sourire complice je viens apposer la couverture de son lit sur ses épaules.

- Tu vas attraper froid si tu restes dans cette tenue, Glenn.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Fév - 16:03
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Pas un animal avait-il dit hein ? Ce n'était pas vraiment ce qui lui semblait tout à l'heure mais bon. Il gardait ce genre de pensée pour lui tout en terminant sa bouteille rapidement jetée aux ordures tandis que son acolyte, maintenant habillé, approchait en lui disant qu'il allait tomber malade s'il restait ainsi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
*froid ?*

Ah oui, il était vrai que la température n'était pas spécialement agréable mais… En vrai.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Bouarf ça va.

Lâcha-t-il inconsciemment alors que Matthew le couvrait.


La couette réchauffait son corps devenu glacial bien que le froid de ce petit studio… était assez facile à supporter. Et puis… Ce n'était rien en comparaison de l’océan. Comment faire pire que l’océan ? Sombre, presque polaire et écrasant. Est-ce qu'il respirait toujours là-dessous ? Il ne le savait même pas. Glenn était dans un état proche de la mort, un état plutôt réconfortant lorsque l'on y songeait. Plus de problèmes, plus de pensées. Juste le vide. Aa… Voilà que son esprit replongeait dans ce souvenir déprimant alors que notre homme du passé respirait un instant, son souffle expirant une sorte de brume blanche dû au manque de chaleur. Tiens d’ailleurs. C'était lorsqu'il avait été sorti de l'eau qu'il avait pu découvrir le changement de couleur de sa tignasse. Réflexion à part tout du moins puisqu'au fond de lui, il se demandait pourquoi le châtain était aussi affectueux. Ce n'était pas que cette soirée mouvementée. Son comparse avait toujours cette espèce de sympathie. Était-ce juste pour l'avoir dans son lit ? Sûrement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- T’as l’air d’en avoir plus besoin que moi de toute façon.

Répondit-il en regardant la tenue du militaire.


Matthew avait prit l'initiative de se rhabiller. Plus frileux que l’ex militaire présumerons-nous. De là, notre protagoniste écarta le drap pour couvrir son partenaire avant de se rasseoir sur le lit, action faisant légèrement crisser ce dernier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 4:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
J'enchaine refus sur refus, c'est rude pour ma fierté. En plus lui, il déambule en tenu d'Adam sans le moindre signe frisson. J'suis pourtant loin d'être frileux, j'ai passé des semaines entières à camper dans les montagnes Afghanes lors de mes missions, le froid normalement, j'connais. Et pourtant, lui, y semble totalement insensible. Aussi insensible au froid qu'à mes attentions...

- Au contraire, ça aurait peut être aidé à réchauffer tes paroles.

Bien que mes paroles soit tinté d'amertume, ma voie resta parfaitement neutre. De toute façon, il est trop tard pour se disputer, faudrait que je me décider à rentrer. Après une journée a déboiter du Skaad et notre petite fête improvisé, la fatigue se fait lourdement ressentir. Plaçant ma main pour retenir un bâillement j'utilise la seconde pour dégainer mon téléphone et regarder l'heure.
Tard, n'était même plus le mot qui convenait. Ça faisait bien longtemps que je n'avais plus veillé à ce point, papy Reid est plus habitué à ce genre de vie nocturne.
Je le fixe quelques secondes du regard, recherchant la motivation pour rentrer me coucher avant de penser à un truc.

- Tu me ferais une place pour dormir, ou je dois me tirer chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Crédits : -200
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 15:58
SURVEILLANCE RAPPROCHÉE
ft Matthew Reid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Ses paroles ? Voilà que les dires de Matthew faisait réfléchir notre ex militaire qui attrapait son menton un instant. Avait-il dit quelque chose d’inapproprié ? … Non, il lui semblait que non. Ah la la… Il savait qu'il était une tanche en matière d'interaction voir un handicapé social mais là. C'était compliqué. Très compliqué. Même en se surveillant lui-même, il ne saisissait pas ce qu'il faisait de travers. Peut être était-ce une question de génération ? Sans doute. Vu qu’il oubliait souvent qu'au fond… Il était vieux. Techniquement il était très vieux ! Avoir été sous l’eau… ça avait fait défiler les années sans qu'il ai pu s'en rendre compte, c’est vrai. Mais les faits étaient là. Le métis commença d'ailleurs à calculer dans sa tête. Donc... Il avait… Attendez…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
*105 ans*

Ouch… Glenn, ça ne te rajeunissait pas tout ça. Il valait même mieux arrêter d'y penser puisqu'il avait, semble-t-il, perdu beaucoup de temps. Bien sûr, loin d'être bête, il empruntait régulièrement des livres d'histoire pour se rattraper mais il n’avait pas encore tout lu. Et surtout, il remarquait… que plus l’on se rapprochait du 21ème siècle, plus cela devenait difficultueux. La mondialisation, les conflits politiques, la guerre froide, etc… Ah et la Corée séparée en deux. Intérieurement, il plaignait les enfants de cette époque qui devaient apprendre tout ça. Et malgré lui, il continuait de pondérer tout cela jusqu'à ce qu'il entende la question de son vis à vis. Il soupira.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Écoutes, je sais que je suis loin d'être le meilleur interlocuteur au monde.

Et oui, l'était lucide notre tignasse grise.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Mais tu peux rester tu sais.

Fit-il en passant une main dans ses cheveux quelques secondes, ne sachant pas comment matérialiser ses pensées.


Comment dire…? C'était un peu flou. Pas une sorte de “tu ne me dérange pas” en tout cas. Pis, notre homme du passé se voyait mal le rembarrer. Surtout au vu de l'heure. Ça aurait été un peu salaud. Alors bon. Faute de mots, il se contenta de s'allonger tout en laissant une place.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Crédits : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 21:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
#660099 dialogue
pensées en *italique*
J'imagine que je peux considérer ça comme une victoire. De retour à côté du lit, je m'effondre une nouvelle fois sur le lit, rabattant la couverture sur nous deux. Le lit n'étant déjà pas adapter pour quelqu'un de mon gabarit, avec Glenn ça fait limite. En plus il tente de me faire un peu de place et se retrouve donc plaquer contre le mur. Le pauvre, ça reste son lit, ça ne serait pas juste que ce soit le seul de nous deux à passer une mauvaise nuit. D'un geste de tract le corps de mon amant légèrement sur le miens et viens coller sa tête sur ma poitrine.

- Merci.

A peine allongé et déjà toute la fatigue de la journée s'abat sur moi comme un violant coup de marteau. Au final, le lit à beau être relativement inconfortable, la chaleur et la douceur de la peau de mon petit Glenn comblais largement cette inconvénient.

- Bonne nuit Glenn.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salt Lake City :: Quartier Commercial-
Sauter vers: